Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 14:18
Lorraine
  
/// à la Une
Une délégation d'élus meusiens d'une vingtaine de personnes s’est rendue le 31 octobre à Paris pour découvrir les innovations en cours ou à venir dans les locaux de la Recherche et du Développement d'Orange.
Une délégation d'élus meusiens d'une vingtaine de personnes s’est rendue le 31 octobre à Paris pour découvrir les innovations en cours ou à venir dans les locaux de la Recherche et du Développement d'Orange. Piocher les bonnes idées pour les semer dans nos villes et villages de Meuse, tel était le but recherché par Claudine Becq-Vinci, conseillère générale et régionale, également présidente de l'association des élues meusiennes et organisatrice de ce voyage. Les thèmes principaux portaient sur le tourisme, l'environnement et le maintien à domicile. Parmi les temps forts de la journée, une visite à distance du Château de Versailles, tout à fait adaptée pour les scolaires.
 
 
 
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 16:14

 

 

Billemont, le 10 février 2009

 

Objet : vœu

Dividende numérique

 

 

Claudine BECQ-VINCI dépose le vœu suivant

 

 

 

L‘ARCEP a attribué le 7 juillet 2006 des licences de boucle locale radio (WIMAX) en fonction de trois critères :

·       financier

·       d’innovation technologique

·       et d’aménagement de territoire donc de couverture.

Les collectivités territoriales avaient postulé et n’ont pas été retenues.

A ce jour, dans notre département, aucune des deux sociétés qui ont obtenu des licences pour la Lorraine n’a mis en place des travaux au titre des engagements de licence alors que les délais se terminaient le 30 juin 2008.

 

Heureusement, bien avant ce constat de carence, et bien que nous n’ayons aucune obligation légale à le faire, le département a mis en place une procédure de DSP pour équiper en haut débit les zones les plus reculées et donc les plus fragiles du territoire

·       Pour assurer une certaine équité territoriale en faisant disparaître les zones blanches

·       Pour ne pas augmenter la désertification

·       Pour être attractifs et compétitifs.

Cette opération importante de 10 600 000 € impacte les finances d’un département rural comme le nôtre ce qui est moins le cas dans les départements urbains où les opérateurs qui ont des impératifs de rentabilité interviennent sans financement public. Cet équipement est essentiel pour notre département et consolide notre projet de nouvelle ruralité.

Mais la technologie avance vite et nous allons avoir besoin de plus en plus de débit.

Le dividende numérique est la bande hertzienne de basses fréquences (400 à 900 méga- hertz) qui va être libérée lors du basculement de la télévision analogique vers la télévision numérique terrestre et dont une partie sera utilisée pour la haute définition.

Ces fréquences présentent des caractéristiques physiques de propagation radioélectrique particulièrement attractives qui permettent d’aller plus loin et offrent donc des services de qualité avec un nombre d'émetteurs réduits et donc particulièrement intéressantes pour les zones  rurales.  ( le nombre de sites serait divisé par 2,6 si le réseau était déployé non pas sur des fréquences s'élevant à 2.1 GHz mais sur des fréquences basses de 500 MHz ) Un avantage non négligeable en termes de coûts de construction des réseaux. C'est pourquoi elles sont parfois qualifiées de "fréquences en or". 

Pour permettre, dans l’avenir, un déploiement plus important et à moindre coût, je souhaiterais que le Conseil Général interpelle l’ARCEP et le ministère afin qu’ils attribuent le dividende numérique pour l’euro symbolique aux collectivités territoriales, sur des critères d’aménagement du territoire et non sur le prix des licences comme par le passé.

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:23

- Il existe un ré-émetteur de TV (analogique) pour ARTE (et "la 5ème" en journée), de propriété Communauté de Communes, avec un contrat de maintenance TDF.

 

- La fréquence utilisée par cet émetteur était de type "corsaire" (un "gentil pirate"), c'est à dire tolérée par le CSA, sans avoir donné lieu à l'époque à autorisation. C'était une initiative de la collectivité pour permettre aux habitants de recevoir cette chaîne, aux frais de cette collectivité, car la chaîne n'en avait pas prévu la diffusion.

Cette fréquence ne dérangeait personne jusqu'alors, d'où la tolérance du CSA.

 

- Cet été, la TNT s'est allumée et cette fréquence brouillait la TNT (le "multiplex GR1", qui comprend notamment France 2, France 3, etc..)

 

- Il était donc indispensable d'arrêter cet émetteur analogique, ce qui a été fait vendredi dernier 16 octobre, la codecom ayant semble-t-il oublié de le faire avant.

 

- La situation est donc aujourd'hui la suivante : pour continuer à recevoir ARTE, les habitants doivent passer à la TNT, sur le relais DUGNY, à moins qu'ils ne reçoivent ARTE depuis un autre ré-émetteur (ou bien sûr par satellite).

 

- Pour toutes les autres chaînes analogiques, elles ne s'éteindront, conformément au planning légal, que le 28 septembre 2010 en Lorraine.


                                   

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 10:49

EXTINCTION DE LA TELEVISION ANALOGIQUE EN MEUSE LE 28 SEPTEMBRE 2010

 

 

La couverture du département de La Meuse sera assurée par 7 émetteurs dits "principaux", qui font partie des 113 premiers sites du CSA :

- Reims Hautvillers mis en service en septembre 2005 ;

- Bar le Duc Willeroncourt qui a été mis en service en juillet 2007

- Metz Luttange, Nancy Malzéville et Verdun Septsarges mis en service en octobre 2007 ;

- Longwy Bois du Châ et Mézières Sury à Noël 2007.

 

Avec ces 7 émetteurs principaux, la couverture du département est de 87 % de la population.

 

Pour compléter cette couverture, les réémetteurs de petite taille ont été allumés

-          Bar le duc ( côte saint Barthélémy) 

-          Montmédy

-          Dugny / Meuse

-          St Mihiel 2

 

Ainsi la TNT pourrait desservir au total 98,5 % de la population du département de La Meuse. Mais les modèles de propagation vont aussi s’affiner avec l’expérience et donc les cartes de couverture s’affineront avec le temps. Il existe quand même un facteur d’incertitude.

 

Actuellement l’analogique et le numérique coexistent.

 

En Lorraine l’extinction de l’analogique se fera le 28 septembre 2010 c’est à dire demain.

 

En Meuse la couverture paraît bonne, mais tout le monde ne s’est pas équipé pour recevoir la TNT et certaines personnes risquent donc d’avoir un écran noir.

 

Il est déjà mal accepté de ne pas avoir le téléphone portable ou le haut débit dans certaines zones, je vous laisse imaginer la réaction des habitants qui se verront privés d'un accès à la télévision.  Il est plus difficile d’accepter un service qui disparaît que de demander un service qui n’existe pas.

 

Les Retours d’expériences dans les régions où il y a eu extinction de l’analogique montrent à Coulommiers en particulier (extinction le 4 février 2009)

  • très forte médiatisation locale et nationale

                  -         pour 80% de la population pas de problème majeur

-         séduits par la TNT

-         pas de difficultés pratiques

  • pour 20% passage difficile

-         satisfaits par l’offre analogique actuelle

-         numérisation apparaît comme contrainte et coût sans contrepartie

-         crainte d’être mal conseillé et besoin d’assistance

·      dont 1 à 2% d’irréductibles qui déclarent préférer renoncer à la TV plutôt que de s’adapter

 

Bilan

·      2 à 3% de retardataires (non équipés la veille de l’extinction, idem expériences européennes)

·      pratiquement pas de demande d’aide financière (trop complexe) Source : GIP France Télévision Numérique

·      Dans ce cas, il n’y avait pas de problème de passage au satellite ou autre

 

- Des difficultés ont été constatées pour les foyers à cinq mois du passage, les foyers âgés accusent un retard sur la numérisation de leurs postes.

- Le parc audiovisuel des 75 ans et plus est ainsi dépendant de l’hertzien analogique.

- un certain % des foyers, essentiellement des personnes âgées, ont fait appel à une aide, apportée par l’entourage, un professionnel, le centre d’appel ou des bénévoles intervenus à domicile.

 

Une tendance à l’équipement tardif : à Coulommiers, 50 % des foyers se sont équipés durant le dernier mois précédant le passage à la télévision tout numérique, 3% le dernier jour et 3% le lendemain.

 

Pour faire ce passage avec le moins de problème possible il serait utile de faire appel à France télévision numérique (GIP Etat 50%, chaînes nationales analogiques 50%) qui accompagne l’extinction

  • Interlocuteur des collectivités
  • Campagne de communication nationale et locale
  • Gestion de l’aide financière et de l’aide opérationnelle personnelle
  • Site Internet et centre d’appel

 

Le GIP peut sensibiliser les maires et les Présidents de Codecom sur les Dispositifs d’accompagnement et d’assistance qui se feront les relais auprès des associations CCAS ILCG etc.

 

  • L’accompagnement renforcé

- Prise en charge du réglage et de la mise en service du poste principal pour les personnes de plus de 70 ans ou souffrant d’un handicap supérieur à 80 % (prestation gratuite)

- Le GIP est en charge du recrutement ainsi que de la formation des personnels accompagnant les foyers qui en auront fait la demande auprès de leur centre d’appel

(0970 818 818 Numéro non surtaxé - Prix d’un appel local - du lundi au samedi de 8h00 à 21h00)

  • L’assistance de proximité

- Pour les publics vulnérables non éligibles à l’accompagnement renforcé, le GIP propose aux associations locales et aux CCAS (Centres Communaux d’Actions Sociales) et aux CIAS (Centre Intercommunaux d’Actions Sociales) :

- une information en amont

- un relais de l’information dans le cadre de leurs activités régulières et une contribution pour les personnes vulnérables ou isolés

- pour les associations qui peuvent et souhaitent s’investir en temps, une formation de leurs équipes au passage à la télévision tout numérique.

 

 

 

                                                                          Dugny le 16 octobre 2010

 

                                                                                Claudine Becq-vinci

                                                       

 

 

 
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 23:26

TNT

Lettres aux ministres concernés et au CSA

Pour leur demander d’activer rapidement les pylônes secondaires afin d’assurer une couverture totale de la Meuse.

Lettre aux Offices d’HLM

Pour les inviter à mettre aux normes TNT les antennes collectives : amplificateur, répartiteur et installation des équipements à large bande.

Ensuite les locataires doivent acquérir un téléviseur qui intègre la TNT ou un adaptateur TNT (environ 50 €).

Vœu au Conseil Général

Pour inviter l’assemblée départementale, par l’intermédiaire de son Président, à écrire aux bailleurs sociaux pour satisfaire leurs locataires qui souhaitent recevoir la TNT.

 

 LETTRE A JEAN LOUIS BORLOO
LA MEME A CHRISTINE ALBANEL

 

                                                                                                Billemont, le 14 septembre 2007

 

 

Objet : TNT en Meuse après la diffusion, le 25 juillet,  par le CSA de la liste des réémetteurs activés en France (en Meuse, un seul à Bar le duc)

 

 

 

Monsieur le  Ministre,

 

 

 

Vice-présidente chargée de l’Enseignement et des Technologies de l’Information et de la Communication au Conseil Général de la Meuse, je vous fais part de mes réflexions à la suite de la diffusion par le CSA le 25 juillet dernier de la liste des réémetteurs de petite taille qui seront activés prochainement sur l’ensemble de l’hexagone.

 

La loi prévoit que 95% de la population soit desservie par les chaînes hertziennes historiques (TF1, F2, F3, C+, F5, M6). Cette approche peut se traduire par des différences flagrantes entre les départements avec de grandes métropoles (Paris, Lyon, Marseille,...) qui avoisineront 100% de couverture et des départements ruraux moins bien lotis qui n'atteindront pas ces 95%.

 

Cette obligation de couverture ne s'applique qu'à la diffusion des chaînes historiques. Les nouvelles chaînes de la TNT n'ont qu'une obligation de desservir 85% de la population et n'iront peut-être pas au-delà du déploiement prévu fin 2007.

 

La couverture du département de La Meuse sera assurée par 7 émetteurs dits "principaux", qui font partie des 113 premiers sites du CSA :

- Reims Hautvillers mis en service en septembre 2005 ;

- Bar le Duc Willeroncourt qui a été mis en service dernièrement.

- Metz Luttange, Nancy Malzéville et Verdun Septsarges qui seront mis en service en octobre 2007 ;

- Longwy Bois du Châ et Mézières Sury qui sont prévus pour Noël 2007.

 

Avec ces 7 émetteurs principaux, la couverture du département est de 87 % de la population.

 

Pour compléter cette couverture, il était possible d’activer des réémetteurs de petite taille. 

Ainsi si la TNT était installée sur les réémetteurs analogiques actuels, elle pourrait desservir au total 98,5 % de la population du département de La Meuse grâce à :

-          Montmédy

-          Dugny / Meuse

-          St Mihiel 2

-          Commercy

-          Cousances les Forges

-          Hainronville

-          Bar le Duc ville (Côte Ste Catherine).

 

Le CSA a publié le 25 juillet une liste de 65 sites des réémetteurs à activer en France avant mars 2008  qui permettront d'atteindre les 95% de population couverte en TNT par les chaînes hertziennes historiques. Ces réémetteurs seront déployés aux frais des chaînes et sans participation des collectivités.

 

Dans cette liste ne  figure  que Bar le Duc (Côte Sainte Catherine) qui sera donc bien couverte. Au-delà, les collectivités devront probablement financer les déploiements complémentaires.

 

Il faut noter qu'aujourd'hui, 99,8% de la population française reçoit TF1, F2 ou F3. Il y a donc environ 5% de la population qui va se voir privée de télévision à l'extinction de l'analogique (prévue entre début 2008 et 2012 par la loi). Il est déjà mal accepté de ne pas avoir le GSM ou le haut débit dans certaines zones, je vous laisse imaginer la réaction des habitants qui se verront privés d'un accès à la télévision (regardée en moyenne plus de 3h20 par jour...).

 

Il est illusoire de croire que la TNT par voie hertzienne terrestre atteindra un jour les 99,8% de couverture. Les très petites communes devront-elles se doter d'une réception satellite ? Faut-il se préparer à devoir financer une couverture complémentaire, par voie terrestre ou satellite ?

 

Le CSA n’ayant retenu qu’un site complémentaire en Meuse, il me paraît nécessaire

 

Ø      De traiter tous les départements sur un même pied d'égalité avec 95% de leur population desservie soit en hertzien, soit par un financement ad hoc si la solution satellitaire paraît la mieux adaptée.

Ø      De rappeler que le Président de la république, a promis, lors de sa campagne,  une discrimination positive envers les territoires ruraux. Le département de la Meuse souhaiterait

·         une péréquation qui ne tienne pas compte uniquement du nombre d’habitants  mais de la charge par habitant

·         éventuellement des financements particuliers pour les réalisations dont il n’a pas la compétence mais qu’il se doit de faire pour rendre les citoyens égaux devant les TIC.

 

Le Président du Conseil Général de la Meuse a récemment interpellé le CSA.

Sur la base de faits nouveaux, à savoir l’activation d’un seul site secondaire en Meuse, je me permets, en tant que Vice-présidente chargée des TIC, d’attirer votre attention sur ces nouvelles inégalités générées dans les territoires ruraux.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le  Ministre, l’expression de ma haute considération.

  

 

                                                                                                            Claudine BECQ-VINCI

 

 Monsieur Jean Louis BORLOO

Ministre  de l'Écologie,

du Développement et de l'Aménagement Durables

20 avenue de Ségur 

75302 Paris 07 SP

LETTRE AU DIRECTEUR DU CSA

Verdun le 28 octobre 2007

Objet : diffusion des chaînes nationales  la TNT

 

 

Monsieur Le Président,

 

 

Vice-présidente chargée de l’Enseignement et des Technologies de l’Information et de la Communication au Conseil Général de la Meuse, je vous fais part de mes réflexions à la suite de la diffusion par le CSA les 25 juillet et 23 octobre derniers de la liste des réémetteurs de petite taille qui seront activés prochainement sur l’ensemble de l’hexagone.

 

En Meuse :

-          Fin mars 2008 : BAR LE DUC agglomération avec l’émetteur « complémentaire » de la  Côte Sainte Catherine ; Le chef-lieu du département sera desservi dans les meilleures conditions.

-          Juin 2008 : les émetteurs complémentaires de  SAINT-MIHIEL et COMMERCY agglomérations

 

Le département de la Meuse est très étendu, ce qui fait une bonne couverture du SUD-MEUSIEN mais qui laisse des zones entières du  NORD-MEUSIEN non couvertes dont les communes de

-     MONTMEDY : 2 344 habitants  

-          DUGNY SUR MEUSE : 1 324 habitants

Ces chiffres ne tiennent pas  compte du nombre d’habitants des communes voisines qui seraient couvertes par l’ouverture de ces sites secondaires.

 

J’ai bien noté le souci du CSA de vouloir garantir une progression harmonieuse, régulière et équitable de la TNT sur le territoire français. Une harmonie intra-départementale me paraît également nécessaire.

 

C’est donc sur la base de ces faits nouveaux, à savoir l’activation de ces trois sites secondaires en Meuse, que je me permets, en tant que Vice-présidente chargée des TIC, d’attirer votre attention sur ces nouvelles inégalités générées dans nos  territoires ruraux.

 

En espérant que vous tiendrez compte de ces remarques, je vous prie d’accepter, Monsieur le Président mes salutations les plus distinguées.

 

 

Docteur Claudine BECQ-VINCI

 

Monsieur Michel BOYON

Président du CSA

Conseil supérieur de l'audiovisuel

Tour Mirabeau39-43, quai André-Citroën

75739 PARIS cedex 15  doubles au Président du CG et au Sénateur BIWER

ECHANGES AVEC LE DIRECTEUR DE TDF
Pierre-Yves David

vendredi 9 novembre 2007 19:00


"Il se trouve que j'ai croisé hier à Strasbourg le DG du CSA, Olivier Japiot, à qui j'ai rapporté la préoccupation des colelctivités et de leurs élu(e)s sur la vision à terminaison du déploiement de la TNT financée par les chaînes. Je lui ai cité le cas de votre commune pour illustrer le problème. Il est conscient de la difficulté mais ne m'a pas indiqué de date à laquelle cette vision à terminaison serait fournie : il faut reconnaître qu'il y a des études de planification de fréquences pour y arriver mais pour autant, le problème des élus reste posé."


ACCUSE RECEPTION DE JEAN LOUIS BORLOO ET DU PRESIDENT DU CSA
m'indiquant qu'ils allaient examiner ma demande avec attention

COURRIEL DU DIRECTEUR DE TDF
vendredi 1 août 2008 09:09

 

 

Dugny recevra la TNT à l'été 2009
Une nouvelle qui va vous faire probablement très plaisir. Vos démarches
n'ont pas été vaines.Bien cordialement,

LETTRE DE MICHEL BOYON PRESIDENT DU CSA LE 3 SEPTEMBRE 2009

..." S'agissant du Nord du département , notamment des zones de MONTMEDY ET DUGNY SUR MEUSE, le Conseil a décidé, le 22 juillet dernier, de les retenir dans son programme d'extension de la TNT pour l'année 2009. Le respect de la concurrence entre les diffuseurs techniques impose qu'un délai d'au moins neuf mois soit assuré entre la publication des caractéristiques techniques de ces sites et leur mise en service. De ce fait, la mise en service de ces sites devrait intervenir au plus tard à l'été 2009."

CSA - Communiqués de presse - Programme d’extension de la TNT pour 2009 : pre... Page 1 sur 1

http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=126975 01/08/08

 

 

 

CSA - Communiqués de presse - Sélection des opérateurs pour des télévisions locale... Page 1 sur 1
A BAR LE DUC  "TERRITORIAL TV" un projet présenté par la SARL " LA TELE DU NET "
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=126983 06/08/08

 


Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 08:03

jeudi 28 février 2008 06:46

 

Merci de m'avoir transmis copie des deux courriers adressés à Mme
Albanel et à M. Boyon.

Pour les questions qui concernent TDF, je vous réponds de manière
sommaire, je suis en congés :

- TNT à Billemont : il faudrait aller voir le site de TDF (à droite
dans la page, TNT zones de couvertures) pour savoir si Billemont est
couverte à plus ou moins de 50% par la TNT. Je présume moins car
Billemont est desservie en analogique par le réémetteur situé sur votre
commune. Il y a donc de forte chance que la TNT ne passe pas non plus,
mais on peut avoir de bonnes surprises.
Attention toutefois : si l'antenne "râteau" ne pointe pas vers
Septsarges, aucune chance de recevoir la TNT.

- Perturbation de la réception de France 3 analogique à Billemont : en
fait, le réémetteur de Dugny retransmet la diffusion de Septsarges et
c'est là que se situe la difficulté que nous avons rencontré ces
derniers jours (depuis le 31/01). Normalement, ces problèmes sont
résolus depuis le 21/02. Si des brouillages continuent d'être
constatés, n'hésitez pas à répondre à ce mail en me les signalant.
Nous déclencherons alors rapidement un technicien sur Dugny.

Bien cordialement,

Pierre-Yves David

"Claudine BECQ-VINCI" <claudine-becq-vinci@wanadoo.fr> 26/02/2008
08:54 >>>

jeudi 28 février 2008 06:46

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 08:06

Verdun le 28 octobre 2007


Objet : diffusion des chaînes nationales la TNT
 
 
Monsieur Le Président,
 
 
Vice-présidente chargée de l’Enseignement et des Technologies de l’Information et de la Communication au Conseil Général de la Meuse, je vous fais part de mes réflexions à la suite de la diffusion par le CSA les 25 juillet et 23 octobre derniers de la liste des réémetteurs de petite taille qui seront activés prochainement sur l’ensemble de l’hexagone.
 
En Meuse :
-          Fin mars 2008 : BAR LE DUC agglomération avec l’émetteur « complémentaire » de la Côte Sainte Catherine ; Le chef-lieu du département sera desservi dans les meilleures conditions.
-          Juin 2008 : les émetteurs complémentaires de SAINT-MIHIEL et COMMERCY agglomérations
 
Le département de la Meuse est très étendu, ce qui fait une bonne couverture du SUD-MEUSIEN mais qui laisse des zones entières du NORD-MEUSIEN non couvertes dont les communes de
-     MONTMEDY : 2 344 habitants  
-          DUGNY SUR MEUSE : 1 324 habitants
Ces chiffres ne tiennent pas compte du nombre d’habitants des communes voisines qui seraient couvertes par l’ouverture de ces sites secondaires.
 
J’ai bien noté le souci du CSA de vouloir garantir une progression harmonieuse, régulière et équitable de la TNT sur le territoire français. Une harmonie départementale me paraît également nécessaire.
 
C’est donc sur la base de ces faits nouveaux, à savoir l’activation de ces trois sites secondaires en Meuse, que je me permets, en tant que Vice-présidente chargée des TIC, d’attirer votre attention sur ces nouvelles inégalités générées dans nos territoires ruraux.
 
En espérant que vous tiendrez compte de ces remarques, je vous prie d’accepter, Monsieur le Président mes salutations les plus distinguées.
 
 
Docteur Claudine BECQ-VINCI
 
Monsieur Michel BOYON
Président du CSA
Conseil supérieur de l'audiovisuel
Tour Mirabeau39-43, quai André-Citroën
75739 PARIS cedex 15 doubles au Président du CG et au Sénateur BIWER
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 07:58
Madame Christine ALBANEL
Ministre de la Culture et de la Communication
3 Rue de Valois
75001 PARIS 

Monsieur Jean Louis BORLOO
Ministre de l'Écologie,
du Développement et de l'Aménagement Durables
20 avenue de Ségur 
75302 Paris 07 SP

Billemont, le 14 septembre 2007
 
 
Objet : TNT en Meuse après la diffusion, le 25 juillet, par le CSA de la liste des réémetteurs activés en France (en Meuse, un seul à Bar le duc)
 
 
 
Madame la Ministre,
 
 
 
Vice-présidente chargée de l’Enseignement et des Technologies de l’Information et de la Communication au Conseil Général de la Meuse, je vous fais part de mes réflexions à la suite de la diffusion par le CSA le 25 juillet dernier de la liste des réémetteurs de petite taille qui seront activés prochainement sur l’ensemble de l’hexagone.
 
La loi prévoit que 95% de la population soit desservie par les chaînes hertziennes historiques (TF1, F2, F3, C+, F5, M6). Cette approche peut se traduire par des différences flagrantes entre les départements avec de grandes métropoles (Paris, Lyon, Marseille,...) qui avoisineront 100% de couverture et des départements ruraux moins bien lotis qui n'atteindront pas ces 95%.
 
Cette obligation de couverture ne s'applique qu'à la diffusion des chaînes historiques. Les nouvelles chaînes de la TNT n'ont qu'une obligation de desservir 85% de la population et n'iront peut-être pas au-delà du déploiement prévu fin 2007.
 
La couverture du département de La Meuse sera assurée par 7 émetteurs dits "principaux", qui font partie des 113 premiers sites du CSA :
- Reims Hautvillers mis en service en septembre 2005 ;
- Bar le Duc Willeroncourt qui a été mis en service dernièrement.
- Metz Luttange, Nancy Malzéville et Verdun Septsarges qui seront mis en service en octobre 2007 ;
- Longwy Bois du Châ et Mézières Sury qui sont prévus pour Noël 2007.
 
Avec ces 7 émetteurs principaux, la couverture du département est de 87 % de la population.
 
Pour compléter cette couverture, il était possible d’activer des réémetteurs de petite taille. 
Ainsi si la TNT était installée sur les réémetteurs analogiques actuels, elle pourrait desservir au total 98,5 % de la population du département de La Meuse grâce à :
-          Montmédy
-          Dugny / Meuse
-          St Mihiel 2
-          Commercy
-          Cousances les Forges
-          Hainronville
-          Bar le Duc ville (Côte Ste Catherine).
 
Le CSA a publié le 25 juillet une liste de 65 sites des réémetteurs à activer en France avant mars 2008 qui permettront d'atteindre les 95% de population couverte en TNT par les chaînes hertziennes historiques. Ces réémetteurs seront déployés aux frais des chaînes et sans participation des collectivités.
 
Dans cette liste ne figure que Bar le Duc (Côte Sainte Catherine) qui sera donc bien couverte. Au-delà, les collectivités devront probablement financer les déploiements complémentaires.
 
Il faut noter qu'aujourd'hui, 99,8% de la population française reçoit TF1, F2 ou F3. Il y a donc environ 5% de la population qui va se voir privée de télévision à l'extinction de l'analogique (prévue entre début 2008 et 2012 par la loi). Il est déjà mal accepté de ne pas avoir le GSM ou le haut débit dans certaines zones, je vous laisse imaginer la réaction des habitants qui se verront privés d'un accès à la télévision (regardée en moyenne plus de 3h20 par jour...).
 
Il est illusoire de croire que la TNT par voie hertzienne terrestre atteindra un jour les 99,8% de couverture. Les très petites communes devront-elles se doter d'une réception satellite ? Faut-il se préparer à devoir financer une couverture complémentaire, par voie terrestre ou satellite ?
 
Le CSA n’ayant retenu qu’un site complémentaire en Meuse, il me paraît nécessaire
- De traiter tous les départements sur un même pied d'égalité avec 95% de leur population desservie soit en hertzien, soit par un financement ad hoc si la solution satellitaire paraît la mieux adaptée.
- De rappeler que le Président de la république, a promis, lors de sa campagne, une discrimination positive envers les territoires ruraux. Le département de la Meuse souhaiterait
·         une péréquation qui ne tienne pas compte uniquement du nombre d’habitants mais de la charge par habitant
·         éventuellement des financements particuliers pour les réalisations dont il n’a pas la compétence mais qu’il se doit de faire pour rendre les citoyens égaux devant les TIC.
 
Le Président du Conseil Général de la Meuse a récemment interpellé le CSA.
Sur la base de faits nouveaux, à savoir l’activation d’un seul site secondaire en Meuse, je me permets, en tant que Vice-présidente chargée des TIC, d’attirer votre attention sur ces nouvelles inégalités générées dans les territoires ruraux.
 
Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma haute considération.
 
.
 
 
                                                                                                          Claudine BECQ-VINCI
 
 
 
 
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 07:55
Billemont le 25 février 2008
                                                          
 
 
Monsieur le Directeur,
 
 
 
En campagne électorale, je rencontre de nombreuses personnes dans mon canton qui comprend la commune de Dugny sur Meuse, Belleray et une partie de Verdun. La localité de Billemont est située à la fois sur le territoire de Dugny sur Meuse et sur la commune de Belleray.
 
Les électeurs me font part de deux préoccupations :
Est-ce que le hameau de Billemont est rattaché à l’émetteur de Septsarges ?
Dans ce cas, je pense que ses habitants peuvent recevoir la TNT alors que Dugny sur Meuse est en zone blanche.
Je joins à ce courrier  la lettre que j’ai adressée au CSA et aux ministres concernés, Madame ALBANEL et Monsieur BORLOO, pour qu’ils prennent en considération nos zones rurales en allumant des émetteurs secondaires et en particulier celui-de Dugny sur Meuse. Ils ont répondu qu’ils allaient étudier cette possibilité.
 
A Billemont, à Dugny sur Meuse et à Verdun les électeurs se plaignent des coupures très nombreuses de son et d’images lors de la réception de la 3ème chaîne : « toutes les 3 minutes,   parfois 10 fois au cours d’un film ! ».
 
A Verdun, ces perturbations ne pourraient-elles pas être liées à la mise en place de la TNT ? Cela n’expliquerait pas les coupures dans les localités en zone blanche.
-          Quelle solution peut-on apporter ?
-          Que conseiller aux usagers ?
 
A toutes fins utiles je signale qu’il n’y a pas d’Eoliennes dans le secteur susceptibles d’interférer.
 
Dans l’attente d’une réponse à ma requête et d’une solution à ces problèmes, je vous prie d’accepter, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées.
 
                                                                                            Claudine BECQ-VINCI 

REPONSE ELECTRONIQUE DU DIRECTEUR DE TDF
jeudi 28 février 2008
Merci de m'avoir transmis copie des deux courriers adressés à Mme
Albanel et à M. Boyon.Pour les questions qui concernent TDF, je vous réponds de manière
sommaire, je suis en congés :
- TNT à Billemont : il faudrait aller voir le site de TDF (à droite
dans la page, TNT zones de couvertures) pour savoir si Billemont est
couverte à plus ou moins de 50% par la TNT. Je présume moins car
Billemont est desservie en analogique par le réémetteur situé sur votre
commune. Il y a donc de forte chance que la TNT ne passe pas non plus,
mais on peut avoir de bonnes surprises.
Attention toutefois : si l'antenne "râteau" ne pointe pas vers
Septsarges, aucune chance de recevoir la TNT.
- Perturbation de la réception de France 3 analogique à Billemont : en
fait, le réémetteur de Dugny retransmet la diffusion de Septsarges et
c'est là que se situe la difficulté que nous avons rencontré ces
derniers jours (depuis le 31/01). Normalement, ces problèmes sont
résolus depuis le 21/02. Si des brouillages continuent d'être
constatés, n'hésitez pas à répondre à ce mail en me les signalant.
Nous déclencherons alors rapidement un technicien sur Dugny.
Bien cordialement,
Pierre-Yves David
"Claudine BECQ-VINCI" <claudine-becq-vinci@wanadoo.fr> 26/02/2008
08:54 
jeudi 28 février 2008 06:46

Dès son retour de vacances j'appelle le Directeur par téléphone : En fait les difficultés se situent sur l'émetteur de SEPTSARGES
 qui alimente BELLERAY, VERDUN et perturbe le réémetteur de DUGNY lui-même alimenté par SEPTSARGES;
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 16:07
Verdun, le 20 octobre 2001
 
 
 
Objet: vœu 02 formation informatique des élus locaux
 
 
 
 
Claudine BECQ-VINCI dépose le vœu suivant
 
 
 
 
 
De nombreux élus locaux souhaiteraient maîtriser l'outil informatique.
Un des objectifs du Département est ( je cite ) " d'améliorer les connaissances et les savoir-faire des élus locaux "
Dans ce contexte de " développement des missions et des responsabilités incombant aux collectivités locales ", une initiation informatique ne pourrait-elle pas entrer dans le programme de formation proposé par Le Conseil Général ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans TIC
commenter cet article