Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 10:56

A qui profite le crime, si crime il y a ?

 

Que les choses soient claires, mon grand père en s’exilant en France a fui le régime fasciste. Moi fille d’ouvrier immigré italien, si je devais aller voter et n’avoir le choix qu’entre le PS et le FN, je voterais PS et mes racines sont blanches et catholiques. Cela ne fait pas de moi un être supérieur ou inférieur.

Même, si sur la forme on n’est pas d’accord sur tout, Nadine MORANO n’a fait que citer une phrase du Général de Gaulle et elle a dit tout haut ce qu’une grande partie des Français pense tout bas. Elle n’a jamais fait de hiérarchie dans les couleurs. Je sais qu’elle aime les gens et qu’elle n’est pas raciste.

- Alors à qui profite le crime ? À ceux qui veulent prendre sa place : « Gardez-moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge » !

- À qui profite le crime ? Au Front National. En sanctionnant Nadine MORANO pour cette citation, on censure le Général de Gaulle. En s’obstinant à ne pas écouter le peuple français, on favorise le vote Front National. Nous devons écouter les craintes des Français en leur apportant nos propres réponses.

- À qui profite le crime ? À la Gauche « bien pensante » qui en rajoute une couche et qui se réjouit de la montée du Front National en espérant un front républicain dans un éventuel second tour. Que la Gauche balaye devant sa porte, elle qui a investi Thibault Villemin comme tête de liste en Meuse, celui-là même, qui en se maintenant au deuxième tour des élections départementales a permis l’entrée du Front National dans notre seul département lorrain !

Dans « on n’est pas couché », Nadine MORANO a été brillante en défendant sa position sur les réfugiés mais on n’a voulu retenir que ce qui fait polémique.

On nous dit que ce sont des citations qui datent d’il y a cinquante ans ! Le monde change ! Alors supprimons toutes les références littéraires de notre pays qui datent et qui n’ont plus lieu d’être puisqu’elles ont été écrites à une autre époque. Ne citons plus le Général de Gaulle et Peyrefitte. Ne citons plus ce magnifique « Voyage au bout de la nuit » de Céline collabo et antijuif, ne citons plus Du Bellay : « France mère des arts, des armes et des lois ». Ce n’est plus la France d’aujourd’hui !

On pourrait rajouter : Il n’y a plus de liberté d’expression quand la parole est muselée. Il n’y a que Charlie Hebdo qui a tous les droits !

Supprimons le mot race et nous n’aurons plus de racisme ! Ce n’est pas en tuant les mots que nous guérirons les maux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans politique
commenter cet article

commentaires