Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 22:15

 

 

L’Association des Conseillères Municipales de la Meuse a été créée en 1995 :

 

il n’ y avait ni ÉLUE départementale ni ÉLUE régionale.

 

Elle s’est transformée en Association des Elues Meusiennes en 2001 

Nous étions 3 femmes au Conseil Général et 1 femme au Conseil Régional.

Depuis il y a eu la loi sur la parité, qui bien que non satisfaisante sur le plan intellectuel et souvent déjouée, a montré son efficacité sur le plan pratique au sein des conseils régionaux en particulier.

 

L'Association des Elues Meusiennes est

-       une association apolitique

-       qui a pour but, de nous permettre de mieux nous connaître,

-       de nous entraider et

-       d'étudier les problèmes communs.

-       C'était aussi un cadre intéressant pour faire avancer la parité au-delà de la loi, et de créer les réseaux que les hommes ont réussi à faire mais ce n’est pas une association féministe.

Les hommes aiment à se réunir entre eux dans des clubs : tables rondes, rotary, Lyons etc.

Et bien les femmes aussi aiment échanger : il y a de plus en plus souvent des dîners entre copines. Ici il s’agit d’une association d’élues :

- notre fonction au sein des collectivités nous met dans des situations variées que nous devons gérer avec notre propre expérience mais qu’il est parfois utile de confronter à celle des autres.

- Le Conseil Général de la Meuse offre aux élus des formations gratuites qui peuvent nous faire progresser.

 - Nos formations au sein de l’association sont placées sous le signe de la convivialité qui reste le moteur de nos rencontres lieu d’échanges et d’expression, dans la détente, pour nous faire progresser ensemble.

Interruption de l’activité pendant 3 ans depuis 2007       

 

Les raisons de sa mise en sommeil :

Principalement les nombreuses élections qui se sont succédées 

-       présidentielles auxquelles je me suis fortement investie,

-       et surtout législatives, puis les municipales et les cantonales où j’étais candidate

-       mais ce sont aussi les évènements de la vie familiale, mariages, naissances, décès.

 

Les raisons de son réveil

J'ai pris ma retraite professionnelle, j’ai abandonné la mairie de Verdun en raison du cumul des mandats et le Président du Conseil Général n’a pas renouvelé ma Vice-présidence. De ce fait, je suis Conseillère Générale et Conseillère Régionale de base. N’appartenant ni à l’exécutif départemental et ni à l’exécutif Régional cela me laisse plus de temps libre.

 

C’est pourquoi, et à la demande de nombreuses élues de tous bords politiques qui ont apprécié nos activités, j’ai souhaité réveiller notre association.  Je réaffirme qu’elle est apolitique et doit s’enrichir de nos différences.

 

Le monde  politique est très machiste. Depuis l’affaire Strauss Kahn , ce débat fait florès dans tous les médias. Mon intervention dans l’est républicain du 8 avril et l’article du 9 avril dans le Monde Magazine montrent que le machisme n’est pas qu’une impression personnelle  mais un sentiment partagé.

Dans l’Est républicain du 18 juin je note à propos du renvoi de Anne LAUVERGEON : «  son remplacement est   symptomatique du machisme politique dans notre pays".

Je maintiens que nous avons besoin des femmes en politique, pour travailler en complémentarité avec les hommes en apportant notre spécificité et notre sensibilité. C’est aussi une juste représentation de la société. Les choses ne vont pas s'arranger avec le mode de scrutin prévu pour les élections des conseillers territoriaux. Il ne favorisera pas la parité même si des sanctions financières sont prévues. De plus, si les partis politiques présentent autant d’hommes que de femmes ce sont les électeurs qui décident : là aussi les mentalités n'ont pas beaucoup évolué surtout en milieu rural. En Lorraine, sur 157 conseillers généraux élus au scrutin uninominal à 2 tours , il n’ y a que 14 femmes, alors que sur 73 conseillers régionaux élus sur un scrutin de liste il y a 35 femmes.

Malgré cette interruption, je ne suis pas mécontente des activités qui ont été réalisées par le passé. D’ailleurs toutes les élues qui ont participé me demandaient, quand je les rencontrais, quand nous allions recommencer, tellement elles avaient trouvé nos travaux intéressants dans la bonne humeur et la convivialité. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI
commenter cet article

commentaires