Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 18:57

Je n’ai pas de position de principe sur ces sujets, je dis seulement que nous devons nous poser des questions.

 

La zone des SOUHESMES reliée à l’autoroute A 4 et à faible distance de la gare

TGV, va  accueillir une usine chinoise de fabrication de Diodes

électroluminescentes : DEL (en Anglais : Light-Emitting Diode, LED).

 

Les Ingénieurs seront Chinois mais cela va créer des emplois en MEUSE.

« Shenan Group investit 75 millions et prévoit de créer 200 emplois sur la zone industrielle des Souhesmes à Verdun. Il vise le marché du renouvellement de l’éclairage urbain »

Les ECHOS PASCAL AMBROSI | LE 07/01 /2015

UNE USINE DE LED CHINOISE AUX SOUHESMES

« Quand la Chine s'éveillera… le monde tremblera »

« On ne peut qu’émettre des hypothèses. Le mouvement des choses nous échappe ».

Alain Peyrefitte

 

QUESTIONS

Qu'est-ce que les LED ?

L’éclairage à LED est extrêmement efficace, durable, respectueux de l’environnement

et susceptible d’être ajusté et c’est cela qui permet de réaliser des applications lumière aussi bien modernes que traditionnelles.

 

Pourquoi les Français ne fabriquent-ils pas les LED ?

• Détention de brevets ?

• Transfert de technologies ?

"La domination du marché des lampes à LED va faire l'objet d'une âpre bataille dans laquelle des acteurs de tous horizons veulent se jeter" . (…)

INGRID FRANCOIS-FEUERSTEIN - LES ECHOS | LE 10/01/2012

HTTP://WWW.LESECHOS.FR/10/01/2012/LESECHOS/21098-039-ECH_LA-BATAILLE-DES-LED-A-COMMENCE.HTM

"Seule une petite PME, Ledpower, a décidé de fabriquer en France, mais son chiffre d'affaires ne dépasse pas le million d'euros". (Article qui date de 2012)

 

L’usine sera-t-elle une usine d’assemblage ou une fabrication des lampes ?

« La recherche fondamentale n'est pas si importante, parce que nous pouvons acheter les LED. La principale compétence résidera dans l'assemblage ». (Article qui date de 2012)

 

Sera-t-elle un entrepôt logistique pour conquérir les marchés européens ?

 

Pourquoi les Chinois viennent fabriquer en France alors que les coûts

de fabrication sont moins chers en Chine ?

"...la très grande majorité des lampes à LED sont fabriquées en Chine, qu'elles soient de marque de distributeur ou d'un grand fabricant d'éclairage. Presque aucun industriel ne possède ses propres usines dans les LED, contrairement aux fluocompactes, et la plupart achètent leurs ampoules auprès de partenaires.( ...)

 (Article qui date de 2012) 

Y-a-t-il réciprocité?

Quels investissements la France va-t-elle pouvoir réaliser en Chine?
 

Pourquoi pas Philips ? http://www.lighting.philips.fr/

"Eclairage Leader mondial de l'éclairage, Philips est également un précurseur dans le domaine des solutions d'éclairage basse consommation. Puisque dans le monde, l'éclairage électrique utilise à lui seul 19 % de toute l'électricité produite, l'utilisation de solutions d'éclairage basse consommation permettrait à elle seule de réduire de manière significative la consommation électrique mondiale et donc les émissions de CO2, si dangereuses pour l'environnement. Philips propose des solutions à faible consommation d'énergie dans tous les segments, que ce soit l'éclairage des routes, des bureaux et sites industriels, des hôtels ou encore des habitations. Philips est également leader dans la recherche et l'innovation, avec de nouvelles technologies et applications d'éclairage très prometteuses, telles que la technologie LED qui, en plus de sa grande efficacité énergétique, propose des avantages substantiels et des solutions d'éclairages infinies, inimaginables il y a encore peu de temps. Philips Lighting emploie près de 47 900 personnes à travers le monde".

 

Multiplication des litiges INGRID FRANCOIS-FEUERSTEIN - LES ECHOS | LE 10/01/2012 HTTP://WWW.LESECHOS.FR/10/01/2012/LESECHOS/21098-039-ECH_LA-BATAILLE-DES-LED-A-COMMENCE.HTM

"Les acteurs traditionnels sont aussi particulièrement offensifs sur le front de la protection de la propriété intellectuelle. Siemens a porté plainte contre Samsung et LG, accusés d'avoir violé un brevet permettant de transformer la lumière bleue en lumière blanche.

Quant à son concurrent Philips, « il a envoyé des demandes à toutes les entreprises pour prendre des royalties sur ses brevets », souffle un entrepreneur français. « Il y a une quantité de litiges dans les LED, confirme Eric Virey, analyste chez Yole Développement. On a assisté à une première vague au milieu des années 2000, mais la bataille a repris de l'ampleur avec la récente montée en puissance des Coréens.» Selon l'analyste, Philips serait particulièrement attentif à sa technologie dans le luminaire, parce que le groupe a racheté Color Kinetics et l'a payé très cher, essentiellement pour son portefeuille de brevets.

(...) Leur principale crainte ? Se faire balayer par les Asiatiques comme ils l'ont été dans la télévision. Les géants de l'électronique grand public affichent en effet de grandes ambitions dans les LED. Rompus aux cycles de vie courts de l'électronique, ils sont habitués à sortir tous les six mois de nouveaux produits qui rendent obsolète la génération précédente. Mais, pour l'instant, on ne voit toujours pas d'ampoules Toshiba ou Samsung dans les magasins de bricolage. Et sur le marché des professionnels, c'est encore Philips le leader.

 

Respectueux de l’environnement ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_lumineuse#Sources_de_pollution_lumineuse

«(...) Sources de pollution lumineuse Les LEDs sont un cas particulier, source de préoccupations plus récentes liées d'une part à des impacts sanitaires (pour des lampes émettant dans le bleu ou l'UV ou le proche UV et mal utilisées et d'autre part à des impacts sous forme de pollution lumineuse. Une étude publiée en 2014 dans la revue Ecological Applications conclue que les LEDs peuvent aussi concourir à la régression ou disparition de papillons. (…) Lors de cette étude plus de 20 000 insectes ont été capturés et identifiés : les espèces les plus fréquemment piégées étaient des papillons et des mouches".

 

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 19:25

UN VŒU CONTRE LA DIMINUTION DU NOMBRE D’ENSEIGNANTS ET LES FERMETURES DE CLASSES.

Fermeture de classes à Buvignier

Suppression de Professeurs.

 

Je le regrette vraiment, mais c'était prévisible ! L’Education Nationale fait ce que les élus du Conseil Général n’ont pas eu le courage de faire. (Voir mon courrier à Christian NAMY).

Mais où sont les 60 000 enseignants promis par François HOLLANDE ?

 

A CETTE MEME SEANCE PRESENTATION DES SCHEMAS DE COOPERATION INTERDEPARTEMENTALE

Ces schémas ont été élaboré par les services administratifs sans concertation avec les élus.

Cette étude est prématurée puisque nous ne connaissons pas les compétences futures des Conseils Départementaux et des nouvelles Régions.

 

EXTRAIT DE LA RESOLUTION RELATIVE AU SCHEMA INTERDEPARTEMENTAL DE L’EDUCATION (…)

« La mutualisation et l’harmonisation.

Autour de la carte des établissements et de la sectorisation :

Les Départements ont la compétence de définir la carte d’implantation des collèges et leurs secteurs de recrutement, la Région celle de définir la carte des formations et celle d’implantation des établissements par voie de conséquence. La sectorisation des lycées d’enseignement général et technologique est, par ailleurs, une compétence qui incombe à l’Education Nationale. Avec l’objectif d’aller vers une carte d’implantation des établissements homogène en Lorraine, les cinq collectivités se proposent d’engager un travail visant à mutualiser et articuler leur réflexion dans le respect des critères partagés suivants :

- Un bon maillage territorial qui prenne en compte l’équilibre démographique entre les établissements,

- la distance domicile – établissement et/ou le temps de transports,

- les spécificités du territoire y compris en termes d’équipements complémentaires (culturels, sportifs, etc.),

- l’implantation en milieu urbain ou rural…

( …)

Départements concernés Meuse-Meurthe et Meuse

Collèges concernés  Bouligny – Piennes"

Lequel va-t-on supprimer ?

Bizarre ! Vous avez dit bizarre! Comme c’est bizarre ! On s'attaque à la sectorisation interdépartementale alors qu'on n'a même pas eté capable de faire la sectorisation départementale !

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans POLITIQUE
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 18:37
INTERVENTION EN 2008
Il fallait fermer BARRES pas seulement pour des raisons financières : les petits établissements apparaissent comme de grands consommateurs de moyens au détriment des plus importants, et les professeurs partagés entre différents collèges ne peuvent s’investir comme ils le souhaiteraient dans des projets d’établissement ce qui au final pénalise tous les collégiens. De plus la réussite scolaire ne dépend pas seulement de la qualité pédagogique mais aussi de la mixité sociale assortie d’un plus gros effectif, permettant un épanouissement et une émulation en raison du nombre plus important d’élèves de très haut niveau. Chaque enfant d’où qu’il vienne est riche de sa différence et peut en faire profiter l’autre.
INTERVENTION LORS DE LA CP DU 27 FEVRIER 2014
Le 18 décembre 2008 nous n’avons pas voté la fermeture du collège Barrès à l’unanimité. C’est une des couleuvres que j’ai dû avaler parce que j’étais dans l’exécutif, donc très obéissante.
J’ai le courage de mes convictions et je les défends. J’ai moi-même bénéficié de la mixité sociale à l’école, et c’est grâce à l’école de la République que j’ai bénéficié de l’ascenseur social. J’aimerais qu’il en soit de même pour les enfants des Planchettes. En 1995, alors que j’étais adjointe au maire chargée de l’enseignement, j’ai placé un quartier résidentiel de Verdun dans le secteur de recrutement du collège Barrès pour augmenter la mixité sociale.
Il s’est passé 5 ans sans qu’aucune commission n’ait été créée pour travailler sur ce périmètre et pourtant vous avez engagé des travaux qui ont coûté 1 274 000 € (somme que vous indiquez dans un courrier que vous avez adressé aux maires de Belleray mais dont je n’ai pas été destinataire). La encore, je dis que nous faisons les choses à l’envers. Il aurait d’abord fallu changer les périmètres pour juger de leur efficacité avant d’engager des travaux.
Dans ce même courrier vous parlez d’une réunion de concertation en avril 2013 à HAUDAINVILLE. En guise de concertation c’était mettre les élus devant le fait accompli, comme la pseudo-réunion de concertation que nous avons eu avec les principaux des collèges concernés et les parents d’élèves, le 22 janvier 2014.
C’est pourquoi je ne change pas un iota à la lettre que je vous ai adressée le 11 janvier 2014 : pour justifier cette dépense on va déshabiller Pierre pour habiller Paul sans grande efficacité.
Pour reprendre les propos du CDEN rapporté par la presse : Dans le second degré le département perdra 80 collégiens et 6 postes d’enseignants. Je suis certaine que l’avenir me donnera raison et que tôt ou tard il faudra fermer des collèges. Mais vous n’avez pas le courage politique pour prendre cette responsabilité, vous la laissez aux suivants !
J’ajoute que j’ai eu l’occasion de rencontrer des Professeurs, des Principaux de collèges et des Proviseurs qui tous sont unanimes : il fallait fermer BARRES et pas seulement pour des raisons financières : les petits établissements apparaissent comme de grands consommateurs de moyens au détriment des plus importants.
Pas plus tard qu’ hier j’ai rencontré une professeure de Mathématiques de Buvignier. Elle me dit que maintenant dans tous les collèges, il y a des enfants issus de milieux peu favorisés et qu’il est difficile de donner des cours dans de bonnes conditions devant 30 élèves alors que dans d’autres collèges il y a 16 enfants par classe. Les professeurs partagés entre différents collèges ne peuvent s’investir comme ils le souhaiteraient dans des projets d’établissement et ne peuvent pas travailler par petits groupes.
Enfin, nous allons être amenés à voter le rapport N°7 qui concerne la réalisation d’audits énergétiques sur 6 collèges du Département pour un montant de
42 900 € au titre du programme d’aides à la décision 2014. J’espère qu’ils nous permettront de prendre les bonnes décisions, pas comme les études sur la sectorisation qui nous ont couté 60 000 € et qui n’ont pas été suivies d’effet. Les collèges Buvignier et Maurice Barrès à Verdun sont énergivores. Vous pouvez d’ores et déjà fermer le deuxième étage du collège Buvignier. Cela fera des économies d’énergie.
En conséquence, je voterai contre ce rapport pas pour le plaisir de m’opposer, mais vous l’aurez bien compris, par conviction.
INTERVENTION OCTOBRE 2014 DOB
Dans l’augmentation des dépenses on retrouve une augmentation liée aux transports. Alors certes c’st probablement liée aux prix des carburants mais aussi aux circuits scolaires que nous avons dû augmenter en raison d’un changement des périmètres de recrutement des collèges. On n’a pas eu le courage de fermer le collège Barrès, et nous sommes obligés de déshabiller le collège d’Ancemont et le collège Buvignier pour habiller Barrès. Il fallait fermer BARRES pas seulement pour des raisons financières : les petits établissements apparaissent comme de grands consommateurs de moyens au détriment des plus importants, et les professeurs partagés entre différents collèges ne peuvent s’investir comme ils le souhaiteraient dans des projets d’établissement ce qui au final pénalise tous les collégiens.
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 17:53
A Monsieur Christian NAMY
Président du Conseil Général de la Meuse
Dugny sur Meuse, le 11 janvier 2014
Objet : sectorisation des collèges

Monsieur le Président,

On a tort d’avoir raison seule.

Entre 2004 et 2008, nous avons fait appel à un cabinet : TERRITOIRES 2100 qui a commis deux études de sectorisation pour environ 60 000 €, deux études qui n’ont pas été suivies d’effet par manque de courage politique.

Alors que nous avions perdu, en dix ans, l’équivalent de 4 collèges meusiens de 300 élèves chacun, c’est-à dire 1200 élèves, nous n’avons pas saisi l’opportunité de prendre des mesures pour améliorer la réussite scolaire tout en restructurant nos collèges de façon plus efficiente.

Le projet de sectorisation a été abordé par l'essentiel des acteurs sous une forme affective et politique et non pas cartésienne. 5 ans d'étude, 2 reprises successives sous des angles différents pour un résultat identique : projet en statu quo, qui n'a permis aucune évolution telle qu'envisagée en matière d'aménagement des aires de recrutement pour désenclaver certains secteurs ou encore envisager la fermeture de certains établissements à faible effectif au bénéfice d'un collège d'une qualité largement améliorée qui aurait permis d’offrir un environnement éducatif de nature à gommer les disparités entre établissements.

Nous n’avons rien fait en faveur de la mixité sociale, favorisant l’émulation et l’ambition, et qui, combinée à l’apport pédagogique, est un des facteurs de réussite Au lieu de cela nous avons dépensé de l’argent en investissant dans des collèges qui se vident.

Les communes se sont adaptées au niveau du 1er degré, en créant des regroupements scolaires dispersés puis concentrés, cofinancés par ailleurs par le département en complément de la Dotation Globale d’Equipement versée par l’Etat. Et nous, département, nous n’avons rien changé ! ~~

Vous avez fait voter, en décembre 2013, une modification de la sectorisation afin que les enfants de BELLERAY, HAUDAINVILLE et BELRUPT soient affectés au collège Barrès et vous avez proposé de réfléchir, ensuite, sur les secteurs de recrutement des collèges du Verdunois. Nous faisons les choses à l’envers : on aurait dû, d’abord réfléchir sur la sectorisation et, seulement après, changer le périmètre de Barrès sachant que dans les 10 ans, le quartier ne connaîtra pas d’accroissement démographique lié à l’ORU même si on espère une meilleure mixité sociale.

Les effectifs du collège Barrès étaient, en 2008, de 260 élèves en comptant la SEGPA, ils passent, en 2013, à 221 élèves. Vus les investissements qui ont été faits dans ce collège,

900 000 € pour la cantine pour 80 rationnaires, et les investissements qui restent à faire, il est urgent de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

En 2008, le collège Buvignier où un important investissement a été réalisé, comptait 551 élèves, il en compte aujourd’hui 478. Une réunion est programmée concernant une éventuelle affectation au collège Barrès, des élèves de l’école « Caroline Aigle » située au centre ville. Il est effectivement nécessaire de déshabiller davantage le collège Buvignier pour habiller Barrès ! J’ajoute que les élèves des classes élémentaires de Belleray sont scolarisés à Dugny et que l’on va les séparer de leurs camarades qui vont à Ancemont. Il est temps aussi de déshabiller Ancemont (qui avait jusqu’ici un effectif stable) pour habiller Barrès.

Je ne suis pas certaine que ce nouveau schéma soit apprécié par les Principaux des collèges d’Ancemont et de Buvignier qui vont devoir composer avec des professeurs partagés entre différents établissements, ce qui n’est pas l’idéal pour une meilleure adéquation des postes d’enseignants et pour l’enseignement tout court.

Au périmètre de la nouvelle réflexion c’est-à-dire Thierville, Verdun, Ancemont et Etain, on devrait y inclure Bouligny, puisque les élèves du canton de Spincourt sont partagés entre Etain et Bouligny. Et que dire du collège de Varennes ?

Tout est à recommencer ! 6 ans de travail inutile et combien d’argent dépensé ? Vous comprendrez mon amertume et ma désillusion quant à l’efficacité du pouvoir politique.

Je vous prie d’accepter, Monsieur Le Président, mes salutations distinguées.

Claudine Becq-Vinci
Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans POLITIQUE
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 00:45
Repost 0
Published by BECQ-VINCI Claudine - dans ONPC
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 10:43
Repost 0
Published by BECQ-VINCI Claudine
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 00:14
Repost 0
Published by BECQ-VINCI Claudine
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 15:56
Repost 0
Published by BECQ-VINCI Claudine
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 11:19
Repost 0
Published by BECQ-VINCI Claudine
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 11:06
Repost 0
Published by BECQ-VINCI Claudine
commenter cet article