Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 19:21

Docteur Claudine BECQ-VINCI

Chevalier de la Légion d’Honneur

Conseillère Régionale

Conseillère Générale

Ecart de Billemont

55100 DUGNY SUR MEUSE

Tel. 03 29 86 46 07

Port. 06 87 81 29 07

Courriel : claudine-becq-vinci@wanadoo.fr

http://claudine-becq-vinci.over-blog.com/                               

 

                                                                                                              Dugny sur Meuse, le 24 juillet 2011

 

           

Madame la déléguée sénatoriale,

Monsieur le délégué sénatorial,

 

 

Comme en 2001, encouragée par certains maires, j’ai décidé de me porter candidate aux élections sénatoriales qui auront lieu le 25 septembre 2011.

 

A cette occasion, je me réjouis à l’idée de vous rencontrer prochainement pour faire plus ample connaissance et pour aborder les sujets qui vous tiennent à cœur tant comme élu local que comme citoyen.

 

Aux nouveaux élus qui ne me connaitraient pas encore, je tiens à me présenter.

J’habite à Billemont, hameau situé sur les communes de Belleray et Dugny.

Mon mari, Jean Paul Becq, originaire de Senon dans la Meuse, était médecin conseil au service médical de la Sécurité Sociale de verdun. Nous avons trois enfants, mariés, et six petits enfants.

 

J’ai exercé le métier de médecin gynécologue à Verdun et suis en retraite depuis quatre ans. Trente sept ans d’écoute des patients et de leurs difficultés familiales ont forgé mon sens des relations humaines.

Issue d’une famille de six enfants, fille de mineur de fer, j’étais d’emblée, de par mes origines, mes études et mon métier, au contact de tous les milieux et donc à même d’en comprendre les spécificités.

 

Mes différents mandats électoraux et engagements n’ont fait qu’accroître cette faculté de compréhension si essentielle à l’action politique.

Conseillère Générale depuis dix ans et Conseillère Régionale depuis un an et demi, élue pendant vingt-deux ans à la mairie et à la Codecom de Verdun, j’ai participé à de nombreuses campagnes (législatives et sénatoriales notamment), lesquelles n’ont cessé d’enrichir ma connaissance du terrain.

 

            Présidente de la Mission locale du Nord Meusien et représentant à ce titre, la Meuse sur le plan régional et national,  je m’implique au service des jeunes sortis du système scolaire pour leur permettre de s’insérer dans la vie sociale et professionnelle ce qui participe à l’égalité des chances mais qui est aussi un gage de cohésion sociale.

 

            J’ai été, avec d’autres femmes, à l’origine du Centre d’Information et de Documentation des Femmes et des Familles (CIDFF) dont je suis ancienne vice-présidente.

 

Fondatrice et Présidente de l’Association des élues meusiennes, j’initie trois à quatre rencontres par an avec des professionnels sur des sujets variés, d’actualité ou « avant l’heure »: TIC, énergies nouvelles, etc.

 

Expert près les tribunaux, je suis titulaire d’un diplôme interuniversitaire d’éthique médicale, ce qui alimente mes réflexions concernant les choix de société.

 

  

Le Sénat

            Presque tous les pays du monde fonctionnent avec deux chambres. Le sénat, souvent décrié, garantit, entre autres, une stabilité nécessaire à sa triple fonction de législateur, de contrôle de l’action politique du gouvernement et de gardien des collectivités territoriales.

            Je pense avoir acquis l’expérience suffisante pour assumer ces fonctions et avoir le dynamisme et l’enthousiasme nécessaires pour vous représenter sur le plan national et pour m’engager plus encore pour la Meuse et les Meusiens.

            Honnêteté, intégrité, puissance de travail et force de conviction sont les qualités que me prête mon entourage et qui guideront mon action en faveur de la Meuse.

 

Je sais les difficultés qui m’attendent face aux hiérarques de la politique qui occupent des postes depuis longtemps, bloquant ainsi l’accession des femmes (et des jeunes) à des fonctions nationales. La Meuse a cependant besoin autant de nouveaux élans que de nouveaux élus.

 

C’est pourquoi je fais le pari d’un renouvellement de notre représentation : un regard neuf et un sens des réalités propre aux femmes sont d’importants atouts pour travailler dans l’intérêt général, au service de tous.

Je fais également le pari de la complémentarité : dans notre département, où l’élection se fait au scrutin majoritaire, deux sièges sont à pourvoir pour six ans. Je fais confiance au bon sens des grands électeurs pour instaurer, «sans loi», la parité nécessaire à une véritable représentation de la réalité nationale. La philosophie politique contemporaine va dans ce sens, la Meuse ne doit pas être en reste.

Je fais enfin le pari de la proximité. Le Sénat se veut « le parlement des collectivités territoriales » et les sénateurs leurs gardiens. Avec ma simplicité mais aussi avec mon esprit critique, je m’engage à être une femme de terrain à l’écoute des élus locaux. 

 

La Meuse

Ce sera évidemment le sujet central de notre discussion lors de ma visite :

-       mise en œuvre d’une nouvelle carte de l’intercommunalité

-       élection des conseillers territoriaux

-       futur centre de stockage

-       fiscalité…

Je serai à l’écoute de toutes vos suggestions et j’exposerai sincèrement mes pensées comme je l’ai toujours fait. Nous pourrons aborder vos préoccupations quotidiennes d’élu local mais aussi l’avenir de notre département dans toutes ses composantes : ruralité et agriculture, environnement, urbanisme, développement économique, avenir de nos enfants, sécurité…

 

La France

Les grandes réformes dont notre pays a besoin sont en cours mais elles devront être poursuivies, complétées voire améliorées. D’autres, comme le financement de la dépendance, s’annoncent. 

 

Gaulliste de conviction, ce sont les idées du Gaullisme, adaptées à notre époque, qui guideront mon action : rigueur mais pas rigidité, transparence, intérêt général, esprit d’initiative et responsabilité, libéralisme ordonné et partagé, participation, solidarité et non assistanat, générosité et non laxisme… «Une certaine idée de la France».

 

En espérant pouvoir vous rencontrer, je vous prie de croire, Madame la déléguée sénatoriale, Monsieur le délégué sénatorial, en l’expression de mes sentiments dévoués.

 

 

                                                                                      Claudine Becq-Vinci

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires