Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 23:38

La majorité des électeurs du Nord-Meusien n’a pas cru bon de saisir une opportunité historique, et je respecte leur décision, de faire le choix du changement. Les résultats nationaux ont montré que nombreuses circonscriptions, apeurées par les discours alarmistes de la gauche alors en déroute, ont également fait un choix qui va contre l’idée de réforme du pays. Dans le cas du Nord-Meusien, la réussite de la circonscription incombe désormais et pour les cinq ans à venir à Jean-Louis Dumont : il en a toute la responsabilité.

Contrairement à ce qui s’est passé dans le Sud Meusien, j’ai dû affronter deux poids lourds : Arsène LUX, qui n’ayant pas fait la campagne de Nicolas SARKOZY et qui en aucun moment n’a pris position pour lui s’est présenté sous l’étiquette « Majorité Présidentielle » semant le doute dans l’esprit des électeurs. 

Jean Louis DUMONT n’a guère fait la campagne de Ségolène ROYAL et a renoncé à mettre sur son bulletin de vote la rose et le nom de son parti politique ! S’il avait le droit de m’attaquer sur le plan politique, je n’admets pas qu’il m’attaque sur le plan humain. Il s’est montré durant cette campagne, patient et combatif car il a attendu l’entre-deux tours, période si brève qu’aucun droit de réponse à grande échelle n’était possible, pour diffuser des informations mensongères à mon encontre.

Selon lui, j’organiserais la fermeture des collèges et des écoles. Issue d’une famille immigrée, ouvrière et de six enfants, mes valeurs ont été très tôt, celles du travail, du respect et de la fraternité. Mais c’est à l’Ecole de la République que je dois ma réussite. Je n’admets pas qu’on me taxe de vouloir la mettre à mal quand j’œuvre quotidiennement, au sein du Conseil Général, pour l’amélioration du fonctionnement de nos collèges et la réussite des plus nombreux et quand je souhaite de toutes mes forces que l’école soit, comme pour moi un ascenseur social. 

Ancien médecin, je ne peux tolérer non plus d’être accusée de désengagement par rapport aux personnes âgées, quand toute ma carrière professionnelle s’est inscrite au plus intime de la prise en charge de la vie. En proférant ces allégations mensongères, M. Dumont a poursuivi, à des fins électoralistes et en professionnel de 26 ans, ce qu’il a toujours fait au sein du département : flatter le plus faible en chacun de nous ! les jeunes et les vieux, c'est-à-dire nous tous, hier, aujourd’hui et demain.

Souhaitons que ces méthodes ne soient pas les mêmes pour porter de véritables projets devant l’Assemblée Nationale. 

Vice-Présidente du Conseil Général et de ce fait, faisant partie de l’exécutif départemental, j’ai comme mes collègues exprimé, quand il le fallait, mon opinion, face à la majorité du Conseil Général; mais lorsque la décision collégiale était prise, je me suis astreinte à une discipline de groupe. C’est cette discipline que n’a pas à demander le maire de VERDUN à son équipe de l’exécutif dont je ne fais pas partie et vis à vis duquel je me suis davantage sentie libre. Je n’ai jamais voté dans un sens à BAR LE DUC et dans un autre sens à VERDUN.

Aujourd’hui, j’entends conserver cette attitude critique et loyale. Je resterai une représentante du peuple, honnête et fidèle à mes convictions.

Claudine BECQ-VINCI

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires