Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • Le blog de Claudine BECQ-VINCI
  • : Blog de Claudine Becq-Vinci Femme politique Qui suis-je ? Mon parcours Mon action départementale: Vice Présidente du Conseil Général en charge des TIC et de l'Enseignement Mon action au niveau du canton.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 19:45
Elue Conseillère Générale depuis 2001, je suis à la fois l’élue du département et l’élue d’un territoire : VERDUN-CENTRE, notre canton.
Solidarité, proximité, modernité et disponibilité : ces quatre maîtres mots ont guidé et guideront mon action quotidienne.

Solidarité
Un sondage INSEE révèle que les citoyens ont « une bonne image du Conseiller Général », proche des gens, en particulier par son action sanitaire et sociale, de la petite enfance jusqu’aux âges les plus avancés de la vie : Aide à l’enfance, protection maternelle et infantile, RMI, APA (Aide Personnalisée à l’Autonomie), personnes handicapées.
 
Proximité Enseignement (collèges, transports scolaires…), économie et développement local, transports, culture et politique de mémoire, environnement, voirie départementales (3 500 km de voirie à traiter) sont aussi à la charge du département qui s’avère être « une bonne échelle de proximité ».
La décentralisation donne de plus en plus de pouvoirs aux Conseils généraux :
-         voirie nationale devenue départementale avec la gestion du personnel de la DDE qui a opté pour la fonction territoriale
-         Gestion des personnels techniques, ouvriers et de service (TOS) agents des collèges
-         Les personnes handicapées 
Ces nouvelles compétences devraient s’accompagner des ressources nécessaires à leur mise en application, comme l’indique la loi inscrite dans la constitution d’accompagner à l’euro près ce que l’état aurait dépensé pour ces mêmes actions. Cela n’a pas toujours été le cas en ce qui concerne les collèges et, plus récemment, le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) et surtout l’APA qui concerne les personnes âgées.
La décentralisation est l’exercice de la responsabilité sur le terrain : elle permet la simplification des procédures et des carcans administratifs qui enlèvent la responsabilité des élus. Elle devrait permettre surtout un meilleur fonctionnement puisqu’une écoute du terrain entraîne une réactivité qui permet d’agir rapidement. Cela nécessite cependant une cohérence nationale avec un certain nombre de décisions qui s’appliquent à tous sur le territoire français et une proximité locale qui tient compte des réalités de notre territoire rural.
La cohérence sans proximité cela s’appelle « le jacobinisme » et la proximité sans cohérence peut entraîner des inégalités.
Cependant cette réactivité, ce besoin de mieux faire que l’Etat trop éloigné des réalités locales entraînent des dépenses supplémentaires. Nous nous mobilisons pour demander des financements : une meilleure péréquation nationale qui ne tienne pas compte seulement du nombre d’habitants mais de la charge par habitant : par exemple quand un Français entretient en moyenne 6 mètres de routes, un meusien en finance 17 mètres.
Pendant la campagne électorale Nicolas SARKOZY a promis une discrimination positive envers les territoires ruraux, c’est à dire qu’il donnerait plus à ceux qui ont le moins. Nous saurons lui rappeler.
Nous sommes dans une période intermédiaire avec ses difficultés d’adaptation mais je reste persuadée que nous allons mieux faire que l’état centralisé.
 
Modernité, le Département de la Meuse s’est résolument tourné vers l’avenir, en créant, entre autres, une commission des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) dont je suis la Présidente, chargée de mettre des outils performants au service des Meusiens et des entreprises.  ( voir TIC et Haut débit)
 
 Disponibilité
 Notre canton, 6.562 habitants, est une entité difficile à appréhender parce que partagé entre une partie de VERDUN (bureau de vote Anthouard et Jules Ferry 1 et 2) tournée vers la communauté de communes de VERDUN et BELLERAY et DUGNY tournés vers la Communauté de Communes du VAL DE MEUSE et de la VALLEE DE LA DIEUE.
Malgré cette intercommunalité mal taillée, j’ai mis tout en œuvre pour faire avancer nos projets.
J’ajouterai un quatrième maître mot : disponibilité. Pour assurer ma fonction de Conseillère Générale, j’ai travaillé à mi-temps depuis mon élection, et j’ai été entièrement dévouée à la mission que vous m’avez confiée. Je vais l’être encore davantage puisque j’ai cessé mon activité professionnelle de gynécologue depuis le 5 janvier 2007. J’ai exercé mon métier pendant presque 40 ans. Je l’ai aimé, j’ai aimé mes patientes et je crois qu’il faut aimer les gens pour être à leur écoute et pour faire de la politique. Je continuerai à mettre ces relations humaines au service des Meusiens.
Claudine BECQ-VINCI
Conseillère Générale du canton de VERDUN CENTRE 
Vice-Présidente du Conseil général

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudine BECQ-VINCI - dans CANTON DE VERDUN CENTRE
commenter cet article

commentaires